Ile de San Francesco

Au milieu de la lagune de Venise, non loin de Burano et de Sant’Erasmo, se trouve la petite île de San Francesco del Deserto. Ces lieux isolés chargés d’histoire et de spiritualité, enfouis dans la végétation, sont habités par les Frères mineurs depuis 1230. L’histoire veut que la fondation de l’ermitage ait coïncidé avec le séjour à Venise de Saint François d’Assise, de retour d’Égypte vers 1220. Après la mort de Saint François, le doge Jacopo Michiel fit don de l’île aux Frères mineurs de l’église de Santa Maria dei Frari de Venise qui y construisirent un couvent. Les frères y restèrent jusqu’en 1420, année où les derniers membres de la confrérie abandonnèrent l’île devenue insalubre.
De 1420 à 1453, l’île resta donc déserte, jusqu’à ce que le pape Pie II en fasse don aux Frères mineurs observants, qui restaurèrent l’église et le couvent grâce aux dons recueillis dans la ville et construisirent le cloître Renaissance.
Quarante ans plus tard, le pape Clément VIII envoyait dans l’île une communauté de Frères mineurs réformés qui allaient y rester jusqu’à la suppression de l’ordre par Napoléon en 1806. Ce n’est que cinquante ans plus tard, en 1856, que l’empereur François Ier d’Autriche  donna l’île au  Patriarche de Venise, et que les Frères mineurs  franciscains y firent leur retour.  La beauté de l’île a inspiré durant des siècles les artistes et poètes du monde entier, et les moines habitent encore aujourd’hui ce lieu enchanteur. L’île est ouverte aux touristes pour une visite culturelle de type historique et religieux ainsi que pour goûter la paix et la tranquillité d’un lieu lagunaire magique.

Seuls des vedettes privées permettent de se rendre sur l’île.

Horaires d’ouverture : 9 h – 11 h / 15 h – 17 h
Fermé le lundi.
Fermé le 17 septembre au matin (fête des Stigmates de Saint François)
et le 4 octobre au matin (fête de Saint François).

La visite est guidée par un Franciscain.

Share this article